Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 08 mars 2010

8/11/86

je n'ai pas envie de m'asseoir à cette table, cette nuit, & de noter comme un triste idiot que j'aime le mot hyperesthésie, que dans l'archéologie de l'être étrange que je suis il a bien dû jouer un certain rôle, que le choc que me cause la vie a toujours été considérable, que l'existence est beaucoup trop intense pour moi, que j'aurais dû trouver merveilleux ce monde si totalement plein qui est le nôtre mais que c'est tout à fait l'inverse qui s'est produit, que la brillance du monde, sa plénitude, sa puissance, m'ont fait le tenir en horreur depuis ma plus tendre enfance, que j'ai toujours eu besoin d'ombre où me réfugier pour commencer de tenter de l'apprivoiser, etc., un seul mot suffit pour dire tout ça, ce seul mot-là, alors passe-moi la bouteille, tabarnak, & fuck you, Jack

Écrire un commentaire