Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 26 avril 2010

24/8/78

la vie, je le sais depuis longtemps, depuis toujours, il me semble - la chose ne m'a jamais tellement excité, même lorsque j'étais enfant, même si le « merveilleux » m'a toujours été facile, ordinaire,   familier - , la vie c'est n'importe quoi & c'est ce qui est étonnant, ce sont toutes ces saletés, toutes ces absurdités qui traînent dans les rues, n'importe où, partout, c'est du débris d'enfer & de paradis, du déchet, de la niaiserie / tu trouves, tu ramasses, tu gardes ou tu jettes, des parents, une famille, des amis, des amours, des idées, des projets, des lubies, des vagins, des drogues, des livres, des délires, des horreurs, des dieux, des horloges, des souliers, & voilà, c'est fait, c'est tout, tu as une vie, comme tout le monde / (aujourd'hui, premier anniversaire de la mort de cet homme qui était mon père) /

Écrire un commentaire