Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 30 avril 2010

29/1/78

il y a trop de soleil aujourd'hui, toute cette vie qui hurle dans la pleine lumière impitoyable de l'après-midi me rend malade comme quand j'étais petit, les soleils d'hiver sont inhumains, ils sont trop clairs, trop cinglants, tout ce monde immobile & si pur, on dirait du sucre d'orge de toutes les couleurs, sale, lustré, cassant, gelé jusqu'au cœur, pourtant, & plus dur que du diamant, il y a trop de neige au sol, ici, partout, trop d'éclat, trop de blanc, c'est à devenir fou, tout se dresse de tous bords tous côtés comme des aiguilles brûlantes, comme des poignards menaçants, s'il pouvait neiger le gros Œil de la malédiction se voilerait de myopie, tout se brouillerait dans le poudroiement flou des flocons & l'infâme Caïn pourrait cacher sa tête au creux de ses mains & se laisser aller à gémir enfin, seul dans sa solitude maudite

Écrire un commentaire