Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 05 juin 2010

22/3/75

j'aime cet homme qui est mon père & pourtant cet homme souffre comme une bête blessée hors saison, au beau milieu de la vie, son cœur est un boulet plein de fulgurances cruelles qui lui fait des misères depuis des années, c'est l'obstacle contre lequel il trébuche de plus en plus souvent & qui le fait tomber toujours un peu plus bas, toujours un peu plus près de la terre, toujours un peu plus près de la mort, la roue de son existence tournant de plus en plus lentement & sans cesse se rétrécissant, mon Dieu, cet homme qui n'a pas encore cinquante ans est en train de mourir à petit feu sous nos yeux, désespérément, & rien ni personne n'y peut rien, ni lui, ni moi, ni aucun d'entre nous

Écrire un commentaire