Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 19 mai 2010

11/5/76

en déjeunant, ce matin, je me suis dit que si jamais j'arrivais à ressembler parfaitement à mon corps, ce serait gagné, & je n'ai pas la moindre idée de ce que je voulais dire par là / je sais que je suis une chose qui pulse : c'est la définition la plus juste que je puisse donner de moi-même, & peut-être même la seule possible / le corps est essentiellement plein, il faut le savoir / le grand mystère, c'est lui, c'est le corps / la beste / la tête, elle, est toujours pleine de trous, d'horribles déchirures, comme une toile d'araignée pourrie qui n'arrive pas à ne pas s'effilocher sans cesse, il faut bien le savoir aussi / je me méfie fortement de ma tête depuis que je l'ai perdue le temps de tout un été d'absolue terreur, en 73 - remember ? / je doute d'elle depuis toujours, ça n'a fait que s'aggraver tout au long de ma deuxième adolescence, entre seize & vingt ans, beaucoup de mauvaises drogues aidant, je suppose, & l'été de mes vingt ans, précisément, je suis devenu fou, réellement fou, comme ça, d'un seul coup / je crois que j'aime me vautrer à ce point dans le sexe pcq il me permet au moins de m'accrocher à mon propre corps tout en m'accrochant à tous ces autres corps qui donnent au mien une plus grande assurance de son existence, de sa réalité, de sa plénitude / peut-être ce qui est devenu pour moi la folie du sexe ne fait-il que tenir l'autre en respect, la folie de la tête, la folie de cette folie qu'on appelle une tête / le corps, ce corps, quelle sale affaire, malgré tout / vraiment / toutes nos fonctions corporelles sont étranges, cruelles, dégoûtantes, tyranniques, humiliantes, fabuleuses, & surtout sales / le corps est essentiellement plein, oui, & cette plénitude est essentiellement sale / dans « l'amour », par exemple, il nous faut d'abord apprendre à aimer les organes de l'excrétion, les nôtres & ceux de l'autre, les nôtres & ceux des autres / arrange-toi avec ça, si tu le peux / le corps, cette saleté / & le sexe, & l'amour / & la tête, aussi bien

Écrire un commentaire