Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 11 juin 2010

11/8/74

l'Univers t'est hostile, il te résiste, donc tu penses, tu questionnes, tu cherches à comprendre / d'où vient le feu ? qu'est-ce que c'est que le feu ? / à force de te gratter le crâne, un jour viendra où tu t'en iras tâter un peu l'atmosphère martienne à coups de sondes fabuleuses, histoire d'avoir d'autres questions à te poser, pour connaître encore, encore plus, toujours plus, toujours / tu n'es qu'un triste étranger en ce monde, petite tête, & c'est très bien comme ça, c'est une raison suffisante pour que tu entreprennes de t'y adapter tout en le façonnant selon tes besoins, tes désirs & ton bon plaisir / en cours de route, tu seras bien obligé d'inventer tous les savoirs, toute la connaissance, & une fois lancé sur ce chemin-là, rien ne t'arrêtera plus jamais / la nécessité de connaître te fera renaître au monde encore & encore, dans l'inépuisable pluralité des questionnements & des découvertes / quand tu auras créé des villes titanesques où la richesse des poubelles suffira à t'alimenter, tu t'arrangeras encore pour inventer autre chose, d'autres philtres magiques pour ta soif de connaissance, quelque chose d'aussi cocasse qu'une petite pilule colorée, tiens, qui te fera péter la cervelle en cent mille miettes / tu t'amuseras ensuite à ramasser les morceaux & à les remettre en place, dans l'ordre ou dans le désordre, comme tu voudras, puisque ta fonction est de faire & de défaire des puzzles, les grands, les petits, l'atome, l'Univers, toi-même, à l'infini

Écrire un commentaire