Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 10 juin 2010

13/9/74

un vague ami, ardent péquiste, me disait récemment, tandis que nous pissions côte à côte dans les toilettes de la brasserie : « quand nous aurons pris le pouvoir, les gars comme toi nous allons tous les faire fusiller »

Écrire un commentaire