Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 12 juin 2010

15/7/74

il y a cette souffrance stupide, bornée, laide, insignifiante, banale, qui est celle d'être du vivant, & il y a cette joie puissante, profonde, brutale, obscène, animale, qui est celle d'être du vivant, il y a cette souffrance & il y a cette joie, il est impossible de choisir, & c'est ce qui est intolérable

Écrire un commentaire